Affiche du film Les Incorruptibles

Les Incorruptibles

De Brian De Palma

USA - 1987 (1h59) VO

Avec Kevin Costner, Sean Connery, Charles Martin Smith, Andy Garcia

Dimanche 10 novembre à 21h15: Le Film du Dimanche Soir avec les émissions Le Cinéma est Mort (Canal B) et En Attendant Godard (C-Lab) : les Incorruptibles de Brian De Palma

À Chicago durant les années trente, lors de la prohibition, Al Capone règne en maître absolu sur le réseau de vente illégale d'alcool. Décidé à mettre un terme au trafic et à confondre Al Capone, l'agent Eliot Ness recrute trois hommes de confiance, aussi intraitables que lui. Ensemble, les quatre incorruptibles partent en guerre contre le gang de Capone.

"Difficile de faire plus hollywoodien que Les Incorruptibles: stars à tous les étages, costume, photographie, décor et musique d'une classe insensée, scènes d'action hyper généreuses, scénario d'une efficacité redoutable, le tout illustrant l'éternel combat entre le Bien et le Mal.
Habituellement cynique, expérimental, et baroque, Brian DePalma livre ici son film a priori le plus "bien élevé". La maestria formelle déployée fit du film un immense succès populaire lors de sa sortie, laissant cependant sur le côté la plupart des admirateurs de DePalma ayant depuis coutume de considérer Les Incorruptibles comme une récréation et donc une sorte de laisser passer auprès d'Hollywood pour pouvoir continuer à expérimenter sur des films plus radicaux esthétiquement et politiquement...Les mêmes admirateurs, n'avouent pas facilement que c'est le film de DePalma qu'ils regardent le plus souvent.

Car force est de constater que Les Incorruptibles est probablement l'un des films de De Palma ayant le mieux vieilli. Et s'il est l'un des moins frontalement baroque et réflexif, le moins agressif visuellement, Les Incorruptibles n'est en aucun cas l'un de ses films manichéens à tendance réactionnaire auxquels on a voulu le réduire, mais bien au contraire et comme d'habitude chez DePalma, une réflexion subtilement ironique, très perverse et franchement drôle sur le manichéisme au Cinéma...
Mais c'est aussi et surtout un spectacle grandiose et irrésistible, et on très hâte de le revoir sur grand écran dans une salle bien remplie..."


LE FILM DU DIMANCHE SOIR:
On a tous nos petits films du dimanche, ces films qu'on ne se lasse pas de revoir régulièrement chez soi tranquille sous la couette.
Un dimanche soir par mois, le Cinéma Arvor en collaboration avec les émissions Le Cinéma est mort ( Canal B) et En Attendant Godard (C lab), vous proposera de les revoir à nouveau, mais cette fois, sur grand écran et à plusieurs.
Et avec un peu de chance ce sera une première fois pour certains.